7 choses à savoir sur les produits laitiers - Hygiène Intestinale

7 choses à savoir sur les produits laitiers

Notre société encourage la consommation de produits laitiers. Du coup, et parfois sans nous en rendre compte, depuis le petit déjeuner jusque dîner, le lait se retrouve partout : Le bol de lait ou le café au lait du matin avec un pain au chocolat qui contient lui aussi du lait. Il suffit ensuite d’un morceau fromage au repas de midi ou un dessert lacté et nous voila en overdose; sans compter que beaucoup d’enfants consommeront encore, pour leur goûter, des biscuits ou gâteaux contenant du lait en prônant les effets “croissance” d’une telle alimentation. Mais quand vous lirez les 7 choses à savoir sur les produits laitiers, forcément vous vous poserez des questions sur le bien fondé d’une telle consommation.  C’est parti !

1 . Aucun autre mammifère ne consomme de lait à l’âge adulte

En reformulant, cela veut dire que l’être humain est le seul mammifère sur terre à consommer du lait à l’age adulte. Avez-vous déjà vu un taureau ou une baleine, un cheval, un singe ou un ours tété sa mère après être devenu adulte ? Jamais, n’est-ce pas ? Alors, selon vous, l’être humain a t-il raison de contrarier l’état naturel des choses ? Oui mais les chiens et les chats, me direz-vous ? Ce sont les humains qui leur donnent du lait. Jamais à l’état naturel, ils n’en consommeraient, après l’enfance ! Qu’en pensez-vous ?  Cela nous amène au point n°2.

2. Lait de vache : Près de 300 kg en 6 mois

Oui, un veau peut prendre près de 300 kg en à peine 6 mois, simplement avec le lait maternelle (lait de vache, évidemment). Alors quand chaque repas de nos enfants contiennent des produits laitiers, depuis le nourrisson, exclusivement nourrit au lait de vache, jusqu’à l’ado se goinfrant de céréales au p’tit dèj, voyez-vous les risques d’excès ? Comprenez-vous le formidable effort que fournit l’organisme pour contrer les effets indésirables de notre surconsommation de produits laitiers et cela, depuis bébé ? Dans un tel cas, il peut-être normal de développer une intolérance en prenant de l’âge. N’est-ce pas ?

3. Le lait ne réduit pas les fractures

Voila une croyance qui a la dent dure. En effet, il n’a jamais été démontré que la consommation de produits laitiers pouvait réduire le risque de fracture. D’ailleurs, et bien au contraire, selon une étude américaine “Nurse Health Study”1, une forte consommation de produits laitiers pourrait augmenter de 50% le risque de fractures. Pour en avoir le cœur net, considérons le point n°4.

4. Les produits laitiers et les populations pauvres

Les pays où les taux de consommation de produits laitiers et de calcium sont les plus bas (comme ceux d’Afrique et d’Asie) ont les taux les plus bas d’ostéoporose. D’ailleurs, en chine, on surnomme le cancer du sein la maladie de “la femme riche“. Pourquoi ? Car elles sont les seules à consommer de la glace et du fromage “à l’occidentale”. En effet, en Chine, il n’est pas dans les mœurs de consommer des produits laitiers.

5. Le calcium peut augmenter le risque de cancer

Les recherches montrent qu’une consommation plus élevée de calcium et de produits laitiers peut augmenter le risque de cancer de la prostate chez l’homme de 30 à 50%. De plus, la consommation de produits laitiers augmente le taux de facteur de croissance 1 analogue à l’insuline (IGF-1), un promoteur connu du cancer.

6. Les produits laitiers aggrave le syndrome de l’intestin irritable

En effet, les produits laitiers contiennent de la caséine, une protéine qui contribue au syndrome de l’intestin qui fuit, autrement dit, la perméabilité intestinale. La caséine casse les jonctions serrées des intestins et permet la libération dans l’organisme d’agents pathogènes là où seuls les nutriments devraient passés. Cela va donc créé des inflammations dans les intestins, des ballonnements et autres symptômes inhérent aux syndrome de l’intestin irritable.

7. Tout le monde a besoin de calcium …

… mais probablement pas autant que le prescrit les recommandations journalières2. Les sources de calcium sont nombreuses et il existe un grand nombre d’alternatives.

Calcium : Alternatives aux produits laitiers

Quantité de calcium pour 100g

  • Algue wakamé : 1300 mg  (qui contient bien plus de calcium que le lait de vache : 113mg)
  • Sardines : 400 mg
  • Tofu : 350 mg
  • Persil : 250 mg
  • Amandes : 250 mg
  • Épinards : 168 mg
  • Cresson : 210 mg
  • Farine de soja : 154 mg
  • Chocolat : 105 mg
  • Brocolis : 76 mg
  • Haricots blancs cuits : 60 mg
  • Viandes et poissons : 10 à 40 mg
  • Figues sèches : 64 mg
  • Haricots verts : 60 mg
  • Orange : 52 mg

Ces 7 points doivent nous faire réfléchir sur le bien fondé d’une alimentation trop riche en lait. Peut-être serait-il temps d’en réduire votre consommation. Vous pourriez par exemple, stopper les produits laitiers sur une période de 3 à 4 semaines et constater si cela améliore vos symptômes d’intestins irritables. Si tel est le cas, envisagez immédiatement les alternatives. Autrement, vous pourriez les réintroduire en limitant quand même votre consommation, car vous connaissez le dicton : “Il vaut mieux prévenir que guérir“.

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4703621/
  2. http://www.mangerbouger.fr/Les-recommandations/Aller-vers/Les-produits-laitiers

Laisser un commentaire 0 commentaires

Laisser un commentaire: